Vin de France & cépages

LISTE DES CÉPAGES
AUTRES DÉCOUVERTES...

Encyclopédie des Cépages de France

VIOGNIER
{ Vin Blanc }

Blanc

Son origine
Ce cépage très en vogue est un cépage autochtone issu des contreforts archéchois du Massif Central. Les légendes qui entourent les cépages évoquent la Dalmatie comme patrie du Viognier, mais ce qui est sûr, c’est que ce cépage aux qualités miraculeuses est cultivé depuis plus de 2000 an dans les environs de Vienne, au Sud de Lyon. Une souche mutante serait récemment apparue et aurait migré sur plusieurs continents. Mais elle se révèle à la dégustation moins intéressante et que le Viognier français.

Ses arômes
Le Viognier séduit par la richesse de ses arômes. Les notes les plus emblématiques sont la pêche blanche et la violette. Mais de nombreux arômes se déploient en bouche à la dégustation, parmi lesquels ont trouve le zeste d’orange, l’abricot confit, les fleurs blanches –jasmin et chèvrefeuille en tête- les épices douces, le musc et le miel.

Les vins qu'il donne
Le Viognier, par ses caractéristiques variétales permet, dans des conditions favorables, d’élaborer des vins très aromatiques, complexes, puissants et de grande qualité. Il donne des vins chaleureux car son potentiel d’accumulation des sucres est élevé. La force du Viognier réside dans cette capacité à allier acidité et rondeur, le tout avec une richesse aromatique exceptionnelle. Il peut être aussi utilisé pour élaborer des vins moelleux, effervescents.

Ses zones d'implantation
Le Viognier est largement cultivé entre Vienne, au Sud de Lyon, et Valence, et, plus au Sud, entre Valence et Orange, sur les contreforts du massif Central. On en trouve également sur le littoral méditerranéen, voire de façon confidentielle dans le massif Corse. Dans les régions méridionales, il est implanté dans les zones les moins chaudes. Ce cépage très en vogue, ne représente que 3250 hectares en 2006, contre 14 hectares seulement en 1968.

Sa précocité
Le Viognier débourre précocement, en même temps que le Chasselas, mais c’est surtout pour la maturité qu’il est plus tardif, puisqu’il est complètement mur deux semaines et demie après le Chasselas, qui est le cépage de référence.

Sa vigueur
Ce cépage capricieux et difficile est généralement palissé, car il est relativement sensible au vent. Il faut le conduire en taille modérément longue modérée, avec une densité de plantation assez élevée pour obtenir de bons résultats. Son débourrement précoce l’expose aux gelées de printemps.

Les sols qu'il préfère
Cultivé traditionnellement en terroirs acides, il peut être correctement adapté en zone méridionale à condition de lui donner des sols suffisamment profonds pour éviter les risques de sécheresse mais de faible fertilité pour le contraindre à des rendements les plus bas possibles.

Son climat idéal
Ce cépage nécessite de la chaleur pour bien mûrir, et on considère qu’il donne ses meilleurs résultats aromatiques autour de 13% d’alcool. Mais il faut faire attention aux excès de chaleur, qui accélèrent trop la maturation et lui ôtent de la fraîcheur.

Sa sensibilité aux maladies et ravageurs
Le Viognier ne présente pas de sensibilité particulière aux maladies. Il n’est pas trop sensible à la pourriture grise.

Ses utilisations
Raisin de cuve, il est uniquement utilisé pour produire du vin. Parfois et dans certains millésimes seulement il permet d’élaborer des vins liquoreux de grande classe.

Le reconnaître
Le Viognier présente un limbe bullé, frisé sur les bords et dont la face inférieure a une densité faible à moyenne de poils dressés et couchés. Les dents des lobes sont de taille moyenne et à côtés rectilignes ou convexes, voire avec un côté convexe et un côté concave. Les baies du Viognier sont bien arrondies et de petite taille, tout comme ses grappes. L’extrémité du jeune rameau a une densité moyenne à forte de poils couchés, et les jeunes feuilles sont de couleur verte avec des plages légèrement bronzées. Les feuilles adultes, quant à elles, ont une couleur vert clair ou vert moyen, et sont de taille petite à moyenne, de forme orbiculaires, et présentent trois ou cinq lobes. Ces feuilles ont la particularité d’avoir un sinus pétiolaire ouvert à peu ouvert, et des sinus latéraux inférieurs peu profonds. On notera que la pigmentation anthocyanique des nervures est nulle.

Clones commercialisés
Les trois clones agréés de Viognier (précisément dénommé Viognier B) portent les numéros 642, 1042 et 1051. Un conservatoire d’une soixantaine de clones a été implanté dans le vignoble de Condrieu (Rhône) en 2002.

Ce site est réservé aux personnes majeures
Je suis majeur(e) Je suis mineur(e)

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé