Vin de France & cépages

LISTE DES CÉPAGES
AUTRES DÉCOUVERTES...

Encyclopédie des Cépages de France

UGNI BLANC
{ Vin Blanc }

Blanc

Son origine
Ce cépage est originaire d’Italie, et précisément de Toscane, où il est exploité sous le nom de Trebbiano toscano. Mais c’est de loin en France qu’il est le plus cultivé.

Ses arômes
L’Ugni Blanc dévoile une palette aromatique principalement fruitée, avec des notes d’agrumes comme le citron, mais aussi le coing. Souvent, on décèle une touche balsamique de résine de pin, surtout dans les vins produits sur les bords de la mer méditerranée. 

Les vins qu'il donne
L’Ugni Blanc, dans les zones les plus fraîches, donne des vins blancs présentant une vivacité très tonique et une intensité aromatique plutôt discrète. Dans les zones plus chaudes du Sud de l’Aquitaine ou de la côte méditerranéenne, il permet d’obtenir des vins plus onctueux et parfumés, marqués par une bouche à la fois ronde et fraîche. Dans le bassin viticole entre Angoulême et La Rochelle, il reste le cépage principal pour l’élaboration d’eaux-de-vie de qualité.

Ses zones d'implantation
L’Ugni Blanc à une aire géographique de culture très vaste car il s’adapte à des conditions de production très diversifiées. En France, il est principalement cultivé entre Angoulême et La Rochelle, mais aussi à l'Ouest d'Auch, en Aquitaine, où il entre dans l’élaboration de vins tranquilles secs mais où il est aussi le cépage roi pour la production des eaux de vies produites dans ces régions. On le retrouve aussi dans la zone méditerranéenne, dans les vignobles du Sud Est, mais aussi, plus anecdotiquement, dans la plaine languedocienne et le massif corse. Après avoir atteint en France 130000 hectares en 1980, l’Ugni Blanc a vu ses surfaces régresser en raison d’une restructuration des vignobles de Cognac et d’Armagnac. Aujourd’hui, l’essor des vins tranquilles secs à base de ce cépage a permis de stopper son déclin et de stabiliser les surfaces en production à 83000 hectares en 2006.

Sa précocité
L’Ugni Blanc est un cépage clairement tardif et qui craint les hivers rudes. Il débourre 9 jours après le Chasselas, cépage référentiel, et parvient à maturité complète 3 semaines et demie à 4 semaines après lui, ce qui en fait un cépage de 2ème époque.

Sa vigueur
Ce cépage est très vigoureux, et il faut limiter fortement ses rendements pour obtenir des vins de qualité. Il s’adapte fort bien à des modes de conduite et des systèmes de taille très variés ainsi qu’à des conditions culturales et de milieu très diverses. Néanmoins, il est généralement préférable de palisser l’Ugni Blanc, car il se montre relativement sensible au vent.

Les sols qu'il préfère
L’Ugni Blanc n’est pas un cépage particulièrement exigeant en matière de sols. Il n’a donc pas de terroir spécifique. Néanmoins, comme de très nombreux cépages, il est très à l’aise sur les sols d’essence calcaire (Aquitaine, côte provençale).

Son climat idéal
L’Ugni Blanc est un cépage méridional, bien adapté aux terroirs chauds et bien ensoleillés. En France, les Charentes représentent la limite Nord de sa culture, et il y produit des vins plus vifs et moins riches en alcool que dans d’autres régions. La maturation de ce cépage est plus facile dans le Sud de l’Aquitaine et en zone méditerranéenne.

Sa sensibilité aux maladies et ravageurs
L’Ugni blanc est sensible au Mildiou et à l’Eutypiose. Il est également très sensible aux nématodes Meloidogyne lorsqu’il est cultivé franc de pied -sans porte greffe- dans les sables. En revanche, il se montre assez peu sensible à l’Excoriose et à la pourriture grise sur grappes.

Ses utilisations
Raisin de cuve, il est utilisé pour produire du vin et des eaux de vies réputées, par distillation.

Le reconnaître
Pour identifier l’Ugni Blanc on s’intéressera par exemple à ses grappes. Elles ont une forme très allongée, en queue de renard, parfois fasciée à l’extrémité. Par ailleurs, les baies sont de forme arrondie et leur épiderme peut prendre une teinte légèrement rosée en surmaturité. Les grappes sont très grosses alors que les baies sont, elles, petites à moyennes. L’extrémité du jeune rameau présente une très forte densité de poils couchés, et les rameaux adultes ont des nœuds effacés ou aplatis. Pour ce qui est des jeunes feuilles, leur couleur est jaune, tandis que les feuilles adultes ont une grande taille, et sont de couleur vert clair non uniforme. Elles sont entières, à trois ou à cinq lobes, et avec un sinus pétiolaire peu ouvert ou à lobes chevauchants. Le limbe présente un aspect tourmenté, involuté sur les bords, légèrement gaufré et bullé. Les dents des lobes sont de taille moyenne à longue et à côtés rectilignes ou convexes. La pigmentation anthocyanique des nervures est en revanche nulle. A la face inférieure des feuilles, on remarque une densité moyenne de poils couchés.

Clones commercialisés
Les onze clones agréés d’Ugni Blanc (précisément dénommé Ugni Blanc B) portent les numéros 384, 478, 479, 480, 481, 482, 483, 484, 485, 486, 638. Un conservatoire de ce cépage est en cours de réalisation dans le vignoble de Cognac; la première tranche, plantée en 2006, comprend plus de 400 clones.

Ce site est réservé aux personnes majeures
Je suis majeur(e) Je suis mineur(e)

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé