Vin de France & cépages

LISTE DES CÉPAGES
AUTRES DÉCOUVERTES...

Encyclopédie des Cépages de France

SAUVIGNON (BLANC)
{ Vin Blanc }

Blanc

Son origine
Le Sauvignon est un cépage atlantique originaire de l’Ouest de la France. Nul ne sait bien s’il est né sur les bords de la Loire ou sur les rives de la Garonne. Mais ce qui est certain, c’est qu’il a été croisé tardivement, au 18ème siècle, avec le Cabernet Franc pour donner naissance au Cabernet-Sauvignon.

Ses arômes
Les arômes variétaux du Sauvignon, surtout présents dans le vin les premières années, sont assez spécifiques et peuvent présenter, selon le terroir, le millésime et les conditions de culture, des nuances de fleur de genêt, de bourgeon de cassis, ou de vapeur de buis. On notera aussi des notes fréquentes d’agrumes –citron, pomelos- ou de fleurs, comme le narcisse ou le jasmin. Certains terrains calcaires lui confèrent des accents minéraux comme la pierre à fusil.

Les vins qu'il donne
Avec le Sauvignon on obtient des vins blancs secs très élégants, vifs, équilibrés et typés, que l’on apprécie dans leur jeunesse. Les récentes recherches sur le potentiel aromatique du Sauvignon permettent aujourd’hui, par macération pelliculaire, d’élaborer des vins aux goûts moins végétaux, et caractérisés par un très bel équilibre entre nervosité, onctuosité et puissance aromatique. En vendanges tardives ou en présence de pourriture noble, Le Sauvignon peut également participer à l’élaboration de grands vins moelleux ou liquoreux.

Ses zones d'implantation
Le Sauvignon n’est pas aussi adaptable qu’on le croit. Il préfère nettement les zones tempérées, c’est là qu’il donne ses plus brillants résultats. Avant de conquérir le monde, le Sauvignon avait trouvé en France des régions très adaptées à sa culture, comme les bords de la Loire, le Sud Ouest jusqu’en basse vallée du Tarn, et dans le bassin viticole entre Angoulême et Rochefort. On le trouve aussi très bien implanté, quoique plus récemment, dans toute la plaine languedocienne et roussillonnaise, et même en sur le littoral méditerranéen provençal. Le succès du Sauvignon français à l’export a conduit les producteurs à planter et à accroître significativement les surfaces cultivées, qui passent de 5500 hectares en 1958 à 25000 en 2006.

Sa précocité
Le Sauvignon est un cépage relativement tardif. Il débourre 7 jours après le Chasselas, cépage de référence, et mûrit deux semaines et demie après lui, ce qui en fait un cépage de 2ème période.

Sa vigueur
Le Sauvignon est très vigoureux et a tendance à s’emporter en végétation. On doit donc surtout chercher à maîtriser cette vigueur en l’implantant dans des terroirs peu
ou moyennement fertiles, en utilisant des porte-greffes faiblement productifs et en pratiquant une taille adaptée, pouvant être assez généreuse les premières années. Un palissage soigné permet d’obtenir un micro - climat favorable pour une bonne maturation des grappes.

Les sols qu'il préfère
Le Sauvignon est un cépage amateur de calcaires en tous genres. La craie dure ou les marnes, ces sédiments marins plus meubles, lui conviennent tout autant. Les expressions du Sauvignon varient en fonction de ses terroirs, plus épicées et florales sur des terrasses graveleuses, ou plus puissantes et racées sur des sols marneux plus profonds.

Son climat idéal
Le climat le plus adapté au Sauvignon est sans conteste celui qui lui permet une lente maturation. On trouvera ces climats en zone fraîche, qu’elle soit continentale, comme en moyenne vallée de la Loire, ou plus océanique, sur les bords de la Garonne et de la Dordogne. Mais les contreforts montagneux qui bordent la plaine languedocienne, plus éloignés du littoral, conviennent aussi très bien à la production de vins racés et de belle qualité.

Sa sensibilité aux maladies et ravageurs
Le Sauvignon est très sensible à la pourriture grise -car ses grappes sont compactes et sa pellicule relativement fine- et aux maladies du bois ; il est en outre sensible à l’Oïdium. Il est par contre peu sujet au Mildiou.

Ses utilisations
Raisin de cuve, il est uniquement utilisé pour produire du vin.

Le reconnaître
On le reconnaît à l’extrémité du jeune rameau qui présente une très forte densité de poils couchés, ainsi qu’aux jeunes feuilles, car elles présentent une couleur jaune ou jaune à plages bronzées. Les rameaux du Sauvignon ont des entre-noeuds de couleur verte, et ses feuilles adultes sont petites ou moyennes, avec une forme orbiculaires à cinq lobes. Le sinus pétiolaire est peu ouvert à ouvert, et les dents des lobes sont de taille moyenne à côtés convexes. Les nervures ont une pigmentation anthocyanique nulle, tandis que le limbe est bullé, tourmenté, et même parfois frisé sur les bords. A la face inférieure du limbe, les poils dressés et couchés ont une densité faible. Les baies ont une forme elliptique, de petite taille tout comme grappes.

Clones commercialisés
Les 20 clones agréés de Sauvignon (précisément dénommé Sauvignon B) portent les numéros 107, 108, 159, 160, 161, 240, 241, 242, 297, 316, 317, 376, 377, 378, 379, 530, 531, 619, 905 et 906. Trois conservatoires comprenant au total environ 400 clones ont été implantés en Bordelais et en Val de Loire en 1993, 1994 et 2001.

Ce site est réservé aux personnes majeures
Je suis majeur(e) Je suis mineur(e)

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé