Vin de France & cépages

LISTE DES CÉPAGES
AUTRES DÉCOUVERTES...

Encyclopédie des Cépages de France

NÉGRETTE
{ Vin Rouge } { Vin Rosé }

Rouge Rosé

Son origine
La Négrette est un cépage issu du Sud-Ouest de la France, dans sa partie la plus continentale, non loin de Toulouse.

Ses arômes
Violette, fruits rouges comme la framboise et réglisse, tels sont les arômes principaux de la Négrette, qui confère à ses vins une délicieuse harmonie.

Les vins qu'il donne
Ce cépage permet d’élaborer des vins agréables très aromatiques, riches en anthocyanes (colorants). Ils sont généralement peu tanniques et peu acides. D’où une aptitude au vieillissement limitée ; il est donc préférable de les boire jeunes. La Négrette permet également d’élaborer des rosés équilibrés et aux parfums fruités très soutenus.

Ses zones d'implantation
La Négrette est principalement implantée dans les vignobles au Nord et à L’Est de Toulouse, dans le Sud-Ouest de la France. Aujourd’hui, les surfaces de Négrette cultivées en France se montent à environ 1500 hectares (en 2006), soit 375 hectares de plus qu’en 1979, point bas de ce cépage en matière d’utilisation.

Sa précocité
La Négrette est un cépage relativement tardif, puisqu’il débourre 9 jours après de Chasselas, qui sert de référence. Elle atteint une maturité complète environ 2 semaines à 2 semaines et demie après lui, ce qui en fait un cépage peu tardif en fin de cycle végétatif. La Négrette est donc un cépage de 2ème époque.

Sa vigueur
La Négrette est une variété vigoureuse et relativement fertile lorsqu’on la taille courte. Toutefois, sa sensibilité à la coulure et au millerandage, faible ou mauvaise fécondation en cas d’accidents climatiques pluvieux ou frais lors de la floraison, est avérée, ce qui entache la régularité de production.

Les sols qu'il préfère
La Négrette produit peu sur les argiles calcaires, et préfère les argiles siliceuses à forte proportion de sables et graviers. Ces sols, appelés des Boulbènes, ont sont plus acides et lui conviennent mieux que les sols calcaires purs. La présence de fer lui est également très favorable.

Son climat idéal
Ce cépage nécessite des climats aux étés chauds et relativement secs, mais apprécie peu la sécheresse extrême ou une hygrométrie trop forte. Le climat du Midi toulousain, avec ses étés chauds et secs ponctués d’orages est un bon compromis pour ce cépage.

Sa sensibilité aux maladies et ravageurs
La Négrette est très sensible à la pourriture grise, à l’Oïdium ainsi qu’aux cicadelles et aux acariens.

Ses utilisations
Raisin de cuve, il est uniquement utilisé pour produire du vin.

Le reconnaître
La Négrette se reconnaît notamment à ses jeunes feuilles de couleur verte ou jaune. Le jeune rameau de l’année, quant à lui, a une densité élevée de poils couchés. Les feuilles adultes ont une forme orbiculaire vert foncé. Elles sont entières, avec des lobes peu dessinés, au nombre de cinq. La particularité de la feuille de Négrette réside dans son sinus pétiolaire : ses bords sont parallèles, et le départ des nervures secondaire se fait dès le point pétiolaire. Les dents des lobes sont courtes et à côtés convexes. Le limbe de la Négrette est plan, brillant, bullé et légèrement révoluté. Sa face inférieure présente une densité faible à moyenne de poils dressés et une densité moyenne de poils couchés. Enfin, les baies de la Négrette sont de forme arrondie ou légèrement elliptique, et les grappes sont petites et compactes.

Clones commercialisés
Les cinq clones agréés de Négrette (précisément dénommée Négrette N) portent les numéros 456, 580, 581, 582 et 663. Le conservatoire installé en 1997 dans le vignoble de Fronton (Haute-Garonne) comprend 190 clones.

Ce site est réservé aux personnes majeures
Je suis majeur(e) Je suis mineur(e)

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé