Vin de France & cépages

LISTE DES CÉPAGES
AUTRES DÉCOUVERTES...

Encyclopédie des Cépages de France

MERLOT
{ Vin Rouge } { Vin Rosé }

Rouge Rosé

Son origine
Le Merlot est originaire du Sud-Ouest de la France, et en particulier du Nord de la région Aquitaine. C’est le cépage le plus cultivé en France et il a été massivement exporté en Amérique du Nord, au Chili, en Italie et en Europe centrale.

Ses arômes
Les arômes du Merlot appartiennent essentiellement à la famille fruitée, et en particulier celle des fruits rouges : fraise, framboise, groseille, cerise rouge. En fonction du climat du millésime, ces arômes peuvent prendre une expression confiturée. Viennent alors s’y adjoindre des touches de pruneau, de violette, d’épices douces et de cuir ou de fourrure blonde.

Les vins qu'il donne
Le Merlot permet d’obtenir des vins ronds, puissants, riches en alcool et en couleur, relativement peu acides. Ces vins corsés et structurés, avec des tanins cependant assez souples, peuvent suivre un élevage sous bois, et acquièrent ainsi un beau potentiel de vieillissement. Les vins issus de Merlot représentent une synthèse assez juste du vin rouge idéal, charnu et avec une belle matière fruitée en bouche. C’est la raison principale de son succès en France, puis dans le monde entier.

Ses zones d'implantation
Le Merlot est originaire du Sud-Ouest de la France et c’est là qu’il est le plus souvent rencontré. Mais sa capacité d’adaptation le conduit dans la plaine languedocienne, où il représente désormais le quart des surfaces plantées en France et plus anecdotiquement dans le vignoble côtier du Sud Est de la France . Au total, ce sont plus de 115000 hectares de Merlot qui sont plantées dans l’hexagone, contre 25000 en 1968.

Sa précocité
Le Merlot est un cépage précoce au débourrement, puisque celui-ci s’opère 2 jours seulement après le Chasselas, cépage de référence. Sa maturité est plus tardive et il fait partie des cépages de la 2ème période avec une maturité complète atteinte en général 2 semaines et demie après le Chasselas.

Sa vigueur
Le Merlot est un cépage de vigueur moyenne à forte qui a tendance à émettre beaucoup de rejets et de gourmands. Il faut donc fréquemment l’ébourgeonner au printemps. Son port demi-érigé à horizontal nécessite un palissage suffisant. Sa fertilité est bonne et il est donc préférable de le tailler court pour prévenir les rendements trop élevés qui nuiraient à la qualité de ses raisins

Les sols qu'il préfère
Le Merlot aime l’apport d’eau régulier et préfère éviter les stress hydriques notamment pendant l’été. C’est pourquoi il préfère les sols calcaires avec suffisamment de profondeur et d’argiles, capable d’assurer cet approvisionnement en eau pendant l’été. Sur sols trop minces et secs, les raisins ne parviennent pas à bien grossir.

Son climat idéal
Tirant ses origines du Sud-Ouest de la France, le Merlot aime les climats tempérés, avec une hygrométrie régulière mais avec des étés chauds. Il est néanmoins sensible, en raison de sa précocité au débourrement, aux gelées printanières. Sa pellicule plus fine le rend également sensible à la pourriture grise, ce qui le conduit à être cultivé dans des zones où les fins d’été sont clémentes et plus sèches. Il peut ainsi mûrir à son rythme sans grand danger. On note aussi qu’il est relativement sujet à une mauvaise fécondation (coulure) lors de sa floraison en juin, si les conditions météorologiques sont fraîches et pluvieuses.

Sa sensibilité aux maladies et ravageurs
Le Merlot N est surtout sensible au Mildiou (sur inflorescences et grappes), aux cicadelles et aux broussins. Il est également un peu sensible à la pourriture grise. En revanche, il est peu sujet à l’Oïdium et à la Flavescence dorée et il est peu affecté par les maladies du bois.

Ses utilisations
Raisin de cuve, il est uniquement utilisé pour produire du vin.

Le reconnaître
Les baies de Merlot ont une forme arrondie et de taille moyenne. La Grappe, quant à elle, est petite à moyenne et présente des ailes sur les côtés. L’extrémité du jeune rameau présente une forte densité de poils couchés, et ses jeunes feuilles affichent une belle couleur verte. Les rameaux adultes ont des entre-noeuds de couleur verte, et les feuilles adultes du Merlot sont de couleur vert foncé, cunéiformes (en forme de cœur), à cinq ou sept lobes. Elles ont un sinus pétiolaire ouvert, à base en U avec le fond parfois limité par la nervure près du point pétiolaire. Les dents des lobes sont moyennes et à côtés rectilignes ou convexes, et avec une
pigmentation anthocyanique (rougeâtre) des nervures nulle. Le limbe a une texture très bullée et gaufré ; sur sa face inférieure, on observe une densité faible à moyenne de poils couchés.

Clones commercialisés
Les treize clones agréés de Merlot (précisément dénommé Merlot N) portent les numéros 181, 182, 184, 314, 342, 343, 345, 346, 347, 348, 349, 447 et 519. Une collection-conservatoire de plus de 300 clones est en place dans le vignoble bordelais depuis 1966.

Ce site est réservé aux personnes majeures
Je suis majeur(e) Je suis mineur(e)

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé