Vin de France & cépages

LISTE DES CÉPAGES
AUTRES DÉCOUVERTES...

Encyclopédie des Cépages de France

GAMAY
{ Vin Rouge } { Vin Rosé }

Rouge Rosé

Son origine
Ce cépage originaire du Nord de la région lyonnaise résulte du croisement entre le Pinot Noir et le Gouais Blanc

Ses arômes
Les arômes du Gamay sont à dominante fruitée, avec des notes de framboise, de fraise des bois, de mûre et de cerise noire. Mais des touches poivrées et florales, notamment de pivoine, sont fréquemment associées à ce cépage.

Les vins qu'il donne
Ce cépage permet d’obtenir, en conditions de macération en grappes entières, des vins chaleureux, fruités, moyennement colorés et peu tanniques, et donc la plupart du temps peu aptes au vieillissement en bouteille. Ils ont une belle robe rouge nuancée de violet. Les vins de Gamay ont une belle structure acide pour un vin rouge, ce qui les rend très rafraîchissants, acidulés et souvent très gourmands. Ils sont le plus souvent à boire jeune, et peuvent être dégustés frais, ce qui en fait des vins rouges d’été très appréciés. Vinifié par technique de macération carbonique en grappe entière, le Gamay produit des vins très fruités et aux arômes typiques de bonbon anglais et de banane. Ce cépage permet également de produire des vins rosés fruités élégants.

Ses zones d'implantation
Le Gamay est cultivé dans de nombreuses régions fraîches de France, au premier rang desquelles la zone du Centre Est, au Nord de Lyon, dans les entre Dijon et Lyon. On le trouve aussi sur les bords de la rivière Moselle, dans le Massif Central et en Aveyron, ainsi que sur les bords de la Loire, notamment autours de Tours. Le nombre d’hectares en production est relativement stable depuis 1968, avec 35000 plantés en 2006.

Sa précocité
Le Gamay débourre assez précocement, en même temps que le Chasselas, cépage étalon. Sa maturité est assez précoce également, puisqu’elle intervient 1 semaine et demie après le Chasselas. C’est donc un cépage de 1ère époque.

Sa vigueur
Le Gamay est un cépage de bonne fertilité, mais peu vigoureux. Sa production doit être maîtrisée, car il a tendance à s’épuiser, en particulier sur des sols très fertiles et en climat chaud. Lorsque les conditions climatiques sont défavorables lors de la floraison de Juin (froid, pluie), la fécondation s’avère difficile. Comme il présente un port demi-érigé à érigé, il convient de le tailler court. En cas de gelée de printemps, les rameaux issus des bourgeons secondaires sont relativement fructifères. Le Gamay a tendance à produire de nombreux grappillons.

Les sols qu'il préfère
Le Gamay a une nette préférence pour les sols granitiques, qui permettent une expression plus riche et puissante mais s’adapte très bien aux sols argilo-calcaires et calcaires.

Son climat idéal
Le Gamay n’apprécie guère les climats chauds, qui le font mûrir trop vite. Pour obtenir les meilleures expressions de ce cépage, les climats continentaux ou à tendances océaniques, avec des nuits fraîches pendant la maturation, sont plus indiqués. C’est pourquoi il est principalement localisé dans le Centre Est de la France.

Sa sensibilité aux maladies et ravageurs
Le Gamay est sensible à la pourriture grise, à l’Excoriose, aux maladies du bois, aux vers de la grappe et aux jaunisses.

Ses utilisations
Raisin de cuve, il est uniquement utilisé pour produire du vin.

Le reconnaître
L’extrémité du jeune rameau de Gamay présente une densité faible à moyenne de poils couchés. Les rameaux de l’année sont herbacés avec des entre-noeuds de couleur rouge. Les jeunes feuilles sont de couleur jaune à plages bronzées. Les feuilles adultes orbiculaires, entières ou à cinq lobes, ont un sinus
pétiolaire ouvert en V, des dents courtes par rapport à leur largeur à la base, et à côtés rectilignes. Le limbe est involuté et sur sa face inférieure a une densité très faible de poils couchés et de poils dressés. Les grappes de Gamay sont petites, assez compactes, et ses baies ont une forme elliptique courte.

Clones commercialisés
Les trente-cinq clones agréés de Gamay (précisément dénommé Gamay R) portent les numéros 102, 105, 106, 166, 167, 222, 282, 283, 284, 285, 355, 356, 357, 358, 359, 426, 427, 428, 488, 489, 490, 509, 510, 511, 512, 564, 565, 615, 616, 656, 657, 787, 1060, 1108 et 1109. Un conservatoire de 415 clones a été planté en 2006 dans le Rhône.

Ce site est réservé aux personnes majeures
Je suis majeur(e) Je suis mineur(e)

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé