Vin de France & cépages

LISTE DES CÉPAGES
AUTRES DÉCOUVERTES...

Encyclopédie des Cépages de France

BOURBOULENC
{ Vin Blanc }

Blanc

Son origine
Selon toute vraisemblance, le Bourboulenc trouve son origine dans le Sud Est de la France. C’est aussi dans cette région qu’il est le plus planté.

Ses arômes
Le Bourboulenc ne présente pas d’arôme spécifique variétal.  Son registre principal d’expression aromatique est le registre fruité.

Les vins qu'il donne
Le Bourboulenc permet d’élaborer des vins de niveau aromatique moyennement intense. Son niveau alcoolique est peu élevé pour un cépage méditerranéen, ce qui lui permet par assemblage de contribuer à l’élaboration de vins plus fins. Récolté trop tôt, il s’avère mince et un peu plat. En zone méditerranéenne, il donne, à pleine maturité, des vins qui ont du corps et de la profondeur.

Ses zones d'implantation
Il est cultivé comme cépage secondaire dans le Sud Est de la France : dans le Sud du bassin rhodanien, sur le littoral provençal et dans la plaie languedocienne. En 2006, 661 hectares sont en production en France.

Sa précocité
Le Bourboulenc débourre en moyenne 4 jours après le Chasselas, qui sert d’étalon pour mesurer la précocité et la tardivité des cépages. Sa maturité est tardive : c’est un cépage de la 3ème époque, puisqu’il arrive à maturité 4 semaines et demi après le Chasselas. D’où son implantation en zone méditerranéenne stricte.

Sa vigueur
Le Bourboulenc a une fertilité moyenne. Il doit être taillé assez court et avoir une production limitée pour donner des vins de qualité. Il est nécessaire de le palisser en raison d’un port relativement retombant.

Les sols qu'il préfère
Ce cépage provençal affectionne les terrains secs et pauvres, avec une alimentation en eau réduite.

Son climat idéal
Cépage méridional adapté aux terroirs chauds et très ensoleillés, il résiste bien à la sécheresse. En raison d’une maturation lente, ses besoins en chaleur et en ensoleillement sont importants en fin de maturation. Il préfère les bonnes expositions pour atteindre une complète maturité.

Sa sensibilité aux maladies et ravageurs
Le Bourboulenc résiste bien à la pourriture grise en raison de sa peau épaisse, mais est en revanche sensible à l’Oïdium.

Ses utilisations
Raisin de cuve, il est uniquement utilisé pour produire du vin.

Le reconnaître
Pour l’identifier, il faut observer l’extrémité du jeune rameau de l’année, qui se distingue par de nombreux poils couchés. Par ailleurs, ses jeunes feuilles sont de couleur jaune avec des plages bronzées. Une fois adultes, les feuilles ont une forme de pentagone à trois lobes. Le sinus pétiolaire présente des lobes très chevauchants comportant une dent sur le bord de la feuille. Le lobe central, à l’extrémité de la feuille a une forme allongée et des dents courtes par rapport à leur largeur à la base. Le limbe a une texture à relief bullé, de couleur mate. Le limbe est ondulé entre les nervures à proximité du point pétiolaire. Sur la surface inférieure, le limbe présente une densité moyenne de poils tantôt couchés, tantôt dressés. Les baies du Bourboulenc ont une forme elliptique et se caractérisent par une peau épaisse.

Clones commercialisés
Les deux clones officiellement agréés de Bourboulenc (précisément dénommé Bourboulenc B) portent les numéros 541 et 1002.

Ce site est réservé aux personnes majeures
Je suis majeur(e) Je suis mineur(e)

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé